Image article Contenants et vrac

Tout savoir sur les contenants vrac pour la cosmétique

Lorsque l’on parle du vrac, le problème des contenants se pose très rapidement. Lesquels utiliser ? Dans quelles situations ? Pourquoi du plastique et pas du verre ? Comment les laver efficacement ? Autant de questions que se pose une personne qui, comme vous peut-être, souhaite se lancer dans le vrac. Ce que nous vous proposons aujourd’hui, c’est de répondre à plusieurs de ces questions pour vous éclairer et vous donner toute les clefs pour mieux comprendre les enjeux du vrac dans le secteur de la cosmétique et notamment sur tout ce qui touche aux contenants.

Première question : « quels types de contenants peut-on acheter pour mettre des produits cosmétiques en vrac ? »

Quand on veut se lancer dans le vrac, il existe deux situations : soit vous avez déjà des contenants adéquats pour y mettre vos produits cosmétiques, soit vous allez devoir en acheter et les réutiliser à chaque fois que vous viendrez faire vos courses. Si vous avez besoin de vous en procurer, deux choix vont rapidement s’offrir à vous : le plastique ou le verre.

Le verre possède de nombreux avantages. Si l’on en prend soin, c’est une matière qui est idéale pour conserver vos produits cosmétiques. En effet, il est assez isolant et protège très bien de l’air et de l’humidité. De plus, c’est une matière, contrairement au plastique par exemple, qui est recyclable à l’infini. Le verre est un investissement sur le long terme donc. Cependant, vous le savez : le verre, c’est fragile. Il faut en prendre soin. Une chute et c’est la catastrophe.

Concernant le plastique, il en existe différentes formes. Ceux que nous proposons chez Cosmébulle sont 100% recyclables et fabriqués en PET (Polytéréphtalate d’éthylène) ou PEHD (Polyéthylène haute densité). Ces abréviations sont des noms techniques qui viennent qualifier entre autre la densité et la qualité de ce plastique. Elles sont solides, résistantes et peuvent tenir longtemps. Elles résistent donc aussi plus facilement aux chocs que le verre. De plus, ce sont sont aussi de très bonnes conservatrices pour les produits. Comme nous l’avons dit, ces types de plastique sont recyclables, peuvent être aussi recyclés mais ne le sont pas à l’infini, au contraire du verre.

Deuxième question : « je viens d’acheter mes premiers contenants vrac, dois-je faire quelque chose avant de les utiliser ? »

Une fois que avez fait le choix de vous équiper en contenants pour vos produits cosmétiques, il faut passer à l’étape du premier nettoyage. En effet, comme lorsqu’on achète de nouveaux vêtements, il est (fortement) conseillé de les laver avant de les enfiler pour la première fois. Ici, c’est la même chose : pensez à bien les nettoyer avant de les remplir. Dans la troisième question, qui arrive juste après, nous vous expliquerons justement comment laver efficacement vos contenants.

Ce que vous devez retenir pour le moment, c’est que dans un premier temps, il est important de nettoyer et/ou de stériliser vos contenants avant de les utiliser une première fois. Avant de commencer, pensez à bien vous désinfecter les mains pour travailler avec le moins de microbes possible. En effet, ils pourraient se déposer sur et à l’intérieur de vos contenants.

Pour le nettoyage, lavez-les avec du savon (comme nous vous l’expliquerons juste en dessous) ou placez-les, lorsque cela est possible, dans de l’eau bouillante pour faire disparaître toutes les bactéries qui ont pu se stocker dans ces produits. N’oubliez pas de nettoyer correctement les joints en silicone de vos bocaux ou flacons en verre qui sont plus susceptibles d’accueillir bien malgré vous de petits microbes.

Troisième question : « comment dois-je laver mon contenant ? »

Cette question revient très régulièrement et à raison puisqu’on le rappelle, il est primordial de nettoyer correctement vos contenants avant d’aller le remplir, que ce soit pour la première fois ou pour y remettre du produit, dans votre magasin vrac. Le nettoyage peut se diviser en deux catégories.

La première, c’est si votre contenant passe au lave-vaisselle. Dans ces cas là, vous n’avez pas beaucoup de chose à faire : mettez votre contenant à l’intérieur et laissez-le tourner. Pensez à bien vérifier s’il ne reste pas de matière à l’intérieur lorsque vous le sortirez. Si il en reste, utilisez alors la deuxième méthode que nous abordons dès maintenant.

La seconde méthode s’adresse à tous les contenants qui ne rentrent pas dans votre lave-vaisselle parce qu’ils sont trop gros, parce que la matière ne convient pas à de grosses chaleurs ou parce que le goulot de votre contenant est trop étroit pour que le nettoyage de votre machine soit efficace. En effet, parfois, votre contenant rentre dans votre lave-vaisselle. Cependant, le goulot est parfois très petit. Le nettoyage sera alors approximatif. Pour lutter contre cela, la seconde méthode se déroule en quatre étapes.

  1. Dans la première, remplissez votre contenant d’une eau tiède dans laquelle vous aurez ajouter au préalable du savon pendant 10 à 15 minutes.
  2. Ensuite, nettoyez l’intérieur de votre contenant en utilisant un goupillon pour atteindre les zones au fond et a priori inaccessibles. Le goupillon (ou écouvillon) est un ustensile qui vous sera très utile, n’hésitez pas à vous en procurer un ! Si vous n’en avez pas, bouchez le bout de votre contenant avec votre main et agitez fortement de haut en bas pour que cela mousse et que cela nettoie.
  3. Dans la troisième partie, rincez plusieurs fois votre contenant à l’eau claire pour éliminer toute l’eau et le savon à l’intérieur. Répétez la manœuvre.
  4. Lorsqu’il sera complètement propre, laissez-le sécher à l’air libre, à l’endroit et à l’envers jusqu’à ce que l’eau soit entièrement évaporée. Votre contenant est prêt et vous pouvez le remplir à nouveau !

Voici donc les étapes à suivre pour nettoyer vos contenants. En guise de résumé, une petite photo récapitulative :

Nettoyage contenants

Sachez par exemple que si vous vous rendez dans un magasin vrac avec un contenant mal lavé, le commerçant pourrait refuser de vous servir avec le produit que vous souhaitez et vous aurez l’entière responsabilité des éventuelles complications qui suivraient.

Quatrième question : « quels conseils me donneriez-vous concernant mes contenants en vrac ? »

Dans cette dernière question, nous vous faisons une liste de quelques conseils qui pourraient vous servir pour votre lancement dans le vrac. Notre premier conseil concerne les contenants et notamment leur forme. Il faut être très vigilant, surtout si vous avez des enfants en bas-âge, à ne pas utiliser des contenants qui peuvent aussi être utilisés pour contenir des produits alimentaires. En effet, c’est le meilleur moyen pour éviter toutes les confusions qui peuvent être faites par les petits (mais aussi par les plus grands !). Exit donc les bouteilles en verre de jus d’orange ou encore les bouteilles en plastique qui sont utilisées pour l’eau. Choisissez des contenants aux formes distinctes qui ne portent pas à confusion.

De la même manière, notre deuxième conseil concerne aussi les contenants et les produits en vrac. Nous vous encourageons vivement à utiliser les mêmes produits dans les mêmes contenants. Explications : vous pouvez nettoyer quasi parfaitement une bouteille dans laquelle vous aviez mis du shampoing pris en vrac. Malgré vos efforts, il peut quand même y avoir d’infimes quantités de produits qui restent dans le fond (voir même plus si vous avez vaguement nettoyer votre contenant). Si vous remplissez ensuite cette même bouteille d’un savon pour les mains par exemple (qui aura un pH différent de votre shampoing), ce produit pourra se retrouver contaminé. Les effets seront qu’il ne sera pas aussi efficace que si il avait été mis dans un contenant parfaitement propre et que, selon les ingrédients, votre produit pour aller jusqu’au moississement. Pour éviter ce genre de problème, ayez une bouteille destinée aux shampoings, une bouteille destinée aux gels douche et une bouteille pour le savon pour les mains par exemple.

Enfin, notre dernier conseil rejoint les deux que nous avons évoqué juste au dessus : étiquetez vos bouteilles. Mettre des étiquettes sur chacun de vos contenants vous permettra de ne pas vous mélanger les pinceaux lorsque vous vous laverez mais également lorsque vous viendrez en magasin vrac pour recharger vos produits. L’étiquette du magasin reste la meilleure solution, mais un papier et un bout de scotch feront aussi l’affaire.

Voici donc quelques questions qui reviennent souvent concernant les contenants utilisés dans le secteur du vrac. Nous avons tenté d’y répondre le mieux possible en vous apportant le plus d’informations. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les publier dans les commentaires en dessous de cet article, nous y répondrons avec grand plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PARTAGEZ CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin